Votre rêve d'une maison bois à monter soi-même.
26 mar

Quels sont les frais annexes pour le financement d’une maison en bois ?

Maison en bois en construction

Se lancer dans l’auto-construction d’une maison en bois suppose le plus souvent d’avoir recours à un prêt. Avant de vous engager sur une période de 10, 20 ou 30 ans, suivez ce conseil : évaluez correctement votre  budget afin de savoir si vous êtes réellement en mesure de financer la maison en bois dont vous rêvez. Car au-delà du coût des mensualités pour rembourser un crédit immobilier, l’acquisition comme l’auto-construction engendre des frais auxquels on ne pense pas toujours et qui sont pourtant loin d’être négligeables. Alors quels sont-ils ?

•    Les frais de dossier : ils se situent en moyenne entre 600 € et 1000 € et peuvent atteindre jusqu’à 1% du capital emprunté.
•    Les garanties bancaires : elles protègent les banques contre les risques d’impayés. La caution est de loin la garantie préférée des établissements bancaires. Elle représente en moyenne 1,2% du montant emprunté. Il existe d’autres garanties comme l’hypothèque ou le nantissement qui nécessitent un acte notarié, mais elles coûtent légèrement plus chères et la somme engagée ne peut être récupérée. L’hypothèque engage un emprunteur à remettre un bien à son créancier en cas de défaut de paiement. Le nantissement consiste à apporter en caution au banquier un bien immobilier ou des valeurs mobilières. Le choix de la garantie dépend principalement du profil de l’emprunteur.
•    L’assurance décès-invalidité : elle est obligatoire, représente en général près de 10 % du crédit. Son coût varie d’une compagnie à l’autre et selon le type de contrat, l’âge de l’emprunteur et son état de santé. Les banques peuvent aussi exiger la souscription d’une assurance chômage ou perte d’emploi, qui s’élève entre 0,3 et 0,7 % du capital emprunté. Elle n’est pas obligatoire, mais conditionne parfois l’obtention du crédit.
•    Pour une maison neuve, il faut également prévoir le paiement de différentes taxes telles que : taxe locale d’équipement, taxe départementale espaces naturels sensibles, participation pour raccordement à l’égout. Leurs montants varient d’une ville à l’autre, c’est la mairie qui pourra vous renseigner sur ce point.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée